Comment cintrer un tube inox soi-même ?

comment cintrer un tube inoxAmateur de bricolage et de mini-construction, vous pourriez être amené à cintrer un tube en inox, pour modeler ou adapter des pièces en inox sur une structure ou une construction existante. D’une manière générale, l’on utilise une cintreuse pour déformer un tube ou une barre en inox par enroulement, par poussée, par roulage ou par emboutissage. Le cintrage se fait « à chaud » par induction, ou « à froid », comme dans les méthodes industrielles. Avant de réaliser votre cintrage vous-même, il faut savoir que lorsque l’on cintre un tube inox, la paroi extérieure s’amincit, et la pièce s’allonge et perd de l’épaisseur. Contrairement, la paroi intérieure s’épaissit par compression de la matière, ce qui peut conduire à l’apparition de plis dans le cintre. Pour éviter trop de diminution de l’épaisseur, l’on peut utiliser une poussée du l’arrière du tube, notamment pour les pièces à rayon court ou en grand diamètre. De la même manière, un « efface plis » ou « sabot lisseur » est utilisé pour limiter les plis, en s’appuyant sur la zone intérieure du tube pendant le cintrage. Ce billet vous donne quelques conseils pratiques pour réaliser votre cintrage dans les règles de l’art.

Cintrage à chaud

Le cintrage à chaud d’un tube en inox rempli de sable nécessite un certain savoir-faire. Cette technique qui tend à être supplantée par le cintrage à froid, est parfois utilisée pour des cintrages de tubes sur de faibles épaisseurs. Pour réaliser un cintrage à chaud d’un tube soudé, il faut mettre la soudure du tube sur le chant, de manière à disposer la soudure en haut ou en bas. Le cintrage doit être exécuté de manière progressive, en vérifiant de temps en temps, afin d’éviter de dépasser l’angle à obtenir. A ce propos, il faut savoir qu’un coude trop fermé ne pourrait être ouvert de plus de 2 à 3° sans déformer le tube irréversiblement.

Cintrage à froid

Le cintrage à froid peut également être réalisé avec du sable dans le tube, afin d’éviter d’abîmer le tube.  L’on peut aussi utilise un étau, avec une cale en bois qui servira de guide. Dans tous les cas, il s’agit d’effectuer le cintrage de manière progressive, pour éviter de faire craqueler le tube, notamment si l’inox est de qualité moyenne. Faire également attention à maintenir les rapports entre le diamètre du tube, son épaisseur et le rayon de cintrage restent dans des limites convenables.

Cintrage à froid par poussée

Le cintrage à froid par poussée utilise une cintreuse, sur laquelle deux coussinets latéraux à gorge fixés sur la base du bâti forment les deux points d’appui du tube. La tête de l’appareil doit coïncider avec le sommet du bâti, et le piston va pousser le sabot à égale distance entre les deux coussinets latéraux, exerçant une pression sur le tube, et lui donnant sa forme. Après que le tube ait obtenu le cintrage souhaité, il peut s’enlever facilement du sabot.

Le cintrage de pièces en inox est une opération relativement difficile, notamment pour les pièces à faibles épaisseurs. Pour éviter l’endommagement de vos pièces, il est fortement conseillé de recourir au service de vrais professionnels du métier.