L’installation de garde-corps est indispensable pour prévenir les chutes aux endroits construits avec une ouverture sur le vide. Encore appelé garde-fou ou rambarde, le garde-corps s’installe généralement sur les côtés d’un escalier ouvert, sur la circonférence d’un palier, autour d’un balcon ou encore sur un muret. Compte tenu de la sécurité qu’il apporte à un bâtiment ou à un ouvrage extérieur, il est essentiel de le poser en suivant la réglementation imposée. Quelles normes et quels règlements doit-on respecter pour l’installation d’un garde-corps ?

Les normes qui régissent le dimensionnement des garde-corps

En France, il devient impératif de faire installer une rambarde conforme aux normes dès lors que la hauteur de chute est supérieure ou égale à 1 mètre ou que l’angle d’inclinaison de la pente est supérieur ou égal à 45 degrés. Selon la norme NF P01-012 (relative au dimensionnement), un garde-corps doit être haut d’au moins 1 mètre sur une plate forme. C’est la hauteur à partir de laquelle la sécurité des personnes peut être garantie. Cette exigence est applicable pour les garde-corps de fenêtre, les garde-corps rampants, les garde-corps de paliers, les garde-corps rabattables ou encore les garde-corps métalliques provisoires.

En ce qui concerne les garde-corps d’escaliers, ils doivent faire entre 80 cm et 1 mètre. Leur remplissage n’est pas imposé au niveau des 45 premiers cm. En outre, il est possible d’installer des garde-fous en dessous du mètre réglementaire tout en restant en règle. Il suffit pour cela d’opter pour un garde-corps épais (épaisseur supérieure à 200 mm), opposés au garde-corps fins (épaisseur inférieure à 200 mm) qui se doivent de maintenir la norme.

Enfin, il faut noter que le remplissage de la rambarde n’est obligatoire que lorsque la hauteur de chute est supérieure à 1 mètre ou l’inclinaison de la pente supérieure à 45 degrés. La rambarde doit alors présenter un remplissage infranchissable sur au moins 45 cm en partant du bas et dans le cas d’une rambarde à barreaux, il faut limiter l’espacement entre ces derniers.

La réglementation par rapport à l’emplacement du garde-corps

En fonction de l’endroit où ils sont installés, certaines exigences plus particulières s’appliquent aux garde-corps. Par exemple pour un balcon, il est indispensable d’installer un garde-fou à partir du moment où l’espace entre le balcon et le sol est supérieur ou égal à 50 cm. Ceci implique qu’un balcon situé au rez-de-chaussée devra quand même être protégé par une rambarde. De même, sur un escalier avec limon, les garde-fous doivent disposer d’un intervalle de 18 cm au maximum, tandis que sur un escalier sans limon, ils devront être espacés de 5 cm au maximum. Par ailleurs, si vous souhaitez installer des garde-corps autour d’une terrasse, il est important que ceux-ci présentent une hauteur d’un mètre minimum dès lors que la hauteur de chute excède 1 mètre. Enfin, si vous avez une terrasse extérieure dont la hauteur à partir du sol est de 45 cm ou plus, vous êtes également tenu d’installer des rambardes de protection autour de cet espace.

Quel est le niveau de résistance exigé pour un garde-corps ?

Le degré de résistance des rambardes est indiqué aux articles de la norme NF P01-013. Pendant la fabrication des garde-fous, les techniciens professionnels ont l’habitude d’opter pour des matériaux adéquats alliant résistance, robustesse et esthétique. Au nombre des matériaux les plus souvent utilisés, on peut recenser l’inox et le fer qui viennent en tête, suivis par l’aluminium et le bois, qui se font quand même plus rares. En outre, en fonction du lieu d’implantation, un niveau minimum de résistance est exigé : pour les garde-corps installés dans des lieux publics, le degré de résistance est d’au moins 1700 N/m, tandis que les installations d’une résidence privée peuvent présenter un niveau de résistance de 400 N/m.

L’installation d’un garde-corps est une tâche très sérieuse qui ne doit pas être prise à la légère : il est donc recommandé d’obtenir l’aide d’un professionnel pour ce type de projet. Le technicien spécialisé vous offre non seulement la garantie d’une installation parfaite, mais également celle du respect des normes en vigueur. Enfin, en cas d’accident causé par un garde-fou non conforme aux normes, la responsabilité du propriétaire ou celle du professionnel l’ayant installée pourra être engagée.