Profitez de nos codes promos sur l'ensemble des garde-corps sur mesure ! Offre valable du 12 au 31 janvier 
-10% dès 1490€ avec le code  M10
-15% dès 2990€ avec le code  M15
-20% dès 4990€ avec le code  M20

Molybdène

Qualifié de métal blanc, le molybdène est un élément chimique qui a déjà existé au troisième siècle avant Jésus-Christ. Le carbone et le plomb étaient au départ, considérés comme des éléments rattachés au Molybdène et inséparables à celui-ci. En 1778, le célèbre chimiste Carl Wilhelm Scheele a fait une découverte visant à déterminer la nature du molybdène. Cette année a marqué le début des études sur ce matériau, séparément des autres composés qui lui ont été associés.

Dans le tableau périodique des éléments chimiques, Mo est le symbole de molybdène. Il porte le numéro atomique 42 avec une masse atomique de 95,95. Parmi les éléments abondants à l'intérieur de la croûte terrestre, le molybdène est classé au 36e rang. Il faut au moins, une température de 2 623°C pour fondre ce matériau. Ce point de fusion extrêmement élevé démontre que le molybdène est dur et peut faire l'objet d'une matière première. Sa production a débuté au XXe siècle, à l'issue de la réduction d'hydrogène (H) et du trioxyde de molybdène (MoO3).

Les statistiques en 2005 placent les États-Unis en tête du classement des pays producteurs de molybdène dans le monde. Ils sont suivis par le Chili (Amérique du Sud) et la Chine. Ce métal est très facile à déformer selon l'aspect souhaité, malgré le fait qu'il est un matériau réfractaire. Par sa bonne conductivité thermique, le molybdène est surtout présent au sein des grandes industries électroniques. Il est utilisé dans la fabrication des fils pour les systèmes d'éclairage de tout genre. Dans le secteur automobile ou dans la production d'armes, le molybdène est nécessaire au blindage.

Même d'une quantité minime, le molybdène combiné avec de l'acier donne naissance à un alliage ultra-résistant pour le bâtiment. Ce métal nouveau entre dans la catégorie de ce que les experts appellent : « matériaux spéciaux ». Il est d'usage dans les modèles architecturaux contemporains de recourir au molybdène pour créer des garde-corps inox 316 ou des mains courantes en inox A4. Il en va de même pour les rambardes d'escalier, car la dureté prouvée du molybdène offre plus de sécurité.

Avec des poteaux intérieurs à base d'inox, le design d'une pièce est doublement illuminé par la couleur blanchâtre du molybdène. Ce dernier est devenu l'une des matières les plus convoitées pour la fabrication des éléments de sécurisation d'une maison. Citons entre autres, les pinces à verre, les câbles métalliques, etc. Toujours en parlant du molybdène, il se trouve également dans notre organisme, au niveau du foie et du rein. Avec une quantité très faible, il fait partie d'un ensemble qui détermine l'ADN d'un individu.