Inox

L'acier inoxydable, communément nommé inox, est un acier comportant plus de 10,5 % de chrome. Alliage extrêmement résistant à la corrosion, il est découvert pour la première fois en 1912 par les chercheurs en métallurgie allemands Eduard Maurer et Benno Strauss. Il s'agit alors d'un inox austénitique, lequel représente aujourd'hui 60 % de la production mondiale d'acier inoxydable. En 1913, l'inox martensitique voit ensuite le jour en Angleterre. On l'utilise alors en coutellerie afin d'obtenir des lames résistantes à la rouille. En 1915, l'inox ferritique, qui représente 30 % de la production mondiale actuelle, est découvert aux USA. Enfin, vers 1930, c'est au tour de l'inox duplex, alliage hybride constitué de structures austénitiques et ferritiques, d'être inventé en Suède.

Un acier devient inoxydable lorsqu'on lui ajoute une certaine proportion de chrome. Cet élément chimique réagit à l'oxygène présent dans l'air en formant une fine pellicule protectrice. Si la surface de l'acier inoxydable est abîmée, cette couche se reforme automatiquement, empêchant ainsi toute corrosion. Ce processus chimique se nomme "auto-passivation". Sans chrome, aucune auto-passivation n'est possible et la surface de l'acier non protégé réagit à l'air environnant en formant de la rouille qui dégrade à son tour l'acier.

Outre ses qualités anticorrosives, l'inox est un alliage écoresponsable. Près de 90 % des produits fabriqués en acier inoxydable bénéficient en effet d'un recyclage. Même après de nombreuses années d'usage, l'inox peut ainsi être recyclé indéfiniment sans aucune perte de qualité. Il s'agit d'un alliage durable, esthétique, résistant et dont les domaines d'application sont nombreux.

De par ses qualités exceptionnelles, l'acier inoxydable fait partie intégrante de notre vie quotidienne. Entre 1970 et 2017, la demande en inox est ainsi passée de 3 à 50 millions de tonnes par an. Il est présent dans l'industrie (alimentaire, chimique, pharmaceutique, cosmétique, aéronautique, automobile, navale, ferroviaire, aérospatiale...) dans l'art, dans les transports, dans nos foyers ou dans l'architecture de nos villes. On l'utilise pour fabriquer aussi bien des bâtiments que des ponts, des moteurs, des montres, des ustensiles de cuisine, des lames de rasoirs, des tuyaux, des câbles, des rambardes, des outils chirurgicaux ou encore des main-courantes.