-10% de Remise avec le code W10 sur votre 1ère commande !

Echiffre

En règle générale, l’échiffre désigne la paroi sur laquelle s’appuie un escalier, on parle ici d’un mur d’échiffre. L’escalier en lui-même malgré qu’il soit extérieur à cette structure, se doit de lui être adapté. C’est pourquoi il est souvent façonné au gré du mur qui le maintiendra. Il est alors question plus précisément de la crémaillère qui est la pièce oblique d’un escalier supportant les marches, car fixée au mur, elle forme la résistance de la structure. À noter que tous deux sont pareillement considérés comme importants en matière d’appui, ils sont en d’autres mots, ce qui enveloppe les marches.

mur d’échiffre

En outre, cet agencement n’est pas nécessairement disposé sur un seul et unique échiffre. En effet dans le cas d’un escalier en angle par exemple, deux murs différents peuvent être en contact avec la construction et serviront donc autant l’un que l’autre de support. Aujourd’hui, malgré le développement et l’évolution de nos architectures à l’image de nos goûts esthétiques, rares sont les bâtiments à étage négligeant les murs d’échiffres, qui restent apparents dans la plupart des cas. Inox Design, dans son secteur d’activité, propose différentes options de fixation concernant ce processus. L’échiffre étant avant tout un facteur de résistance, il est relatif à l’entreprise par son aspect sécuritaire. Le mur dont il est question ne doit pas être confondu avec le limon, pièce qui lui est opposée et parallèle, assurant le maintien des marches du côté ouvert d’un escalier.

murs d’échiffre

Afin de renforcer davantage la sécurité de l’échiffre, une main courante le longe parfois obligatoirement en France, cette pièce est visible tout au long de la paroi et permet un appui aux utilisateurs de l’escalier. Elle est également concernée par le commerce d’Inox Design et s’accommode au mur. La dernière pièce qui est installée selon les caractéristiques de l’échiffre est le stylobate, qui est une plinthe souvent confectionnée avec la même matière que les marches. Elle est ce qui sépare la plupart du temps l’escalier du mur d’échiffre, elle est la partie fixée entre les deux structures. Pour résumer, le terme « échiffre » concerne une notion de résistance et donc de sécurité, et définit une paroi comme support à laquelle maints éléments doivent nécessairement s’accorder.

murs d’échiffre