-10% avec le code W10 sur votre 1ere commande !

TIG

C’est une technique de soudage par arc électrique qui utilise une électrode non fusible en présence d’un matériau d’apport si besoin. Le principe est d’apporter de la température afin de provoquer une fonte localisée qui permettra d’assembler les pièces. L’échauffement des pièces se fait grâce à un arc électrique qui se crée entre la pièce et l’électrode. Comme son nom l’indique (TIG est l’acronyme anglais de « Tungsten Inert Gas »), l’opération se fait avec une électrode en tungstène au sein d’une atmosphère riche en gaz neutre. Cette technique est très souvent utilisée dans les secteurs de l’automobile, l’aéronautique, la tuyauterie industrielle et l’agroalimentaire.

L’arc électrique qui se crée suite au passage de courant entre l’électrode et la pièce à souder permet d’élever la température autour des 3600 °C. La création de l’arc électrique peut se faire en mettant directement en contact l’électrode avec la pièce à souder ou à faible distance en utilisant un générateur haute fréquence. L’électrode est constituée à 99% de tungstène qui est enrichi en oxydes métalliques pour en augmenter son rendement. Le soudage est réalisé sous une atmosphère gazeuse qui permet de protéger la soudure de l’oxydation lors de la fusion. Le plus souvent l’argon et l’hélium sont les deux gaz neutres utilisés. Ces deux gaz possèdent des caractéristiques différentes sur le temps d’amorçage de l’arc, la forme du cordon et la vitesse de soudage. L’argon est davantage utilisé en Europe tandis que l’hélium est plus utilisé aux Etats-Unis.

Au niveau de la réalisation de la soudure, l’électrode doit être maintenue à moins de 0,5 cm des pièces à souder tout en évitant le contact au risque de créer des inclusions de tungstène dans la soudure. L’électrode doit être tenue avec un angle de 75° environ. L’électrode qui contient le métal d’apport se tient dans l’autre main et doit être maintenue en formant un angle de 15° environ par rapport à l’horizontal. L’ensemble se déplace le long des pièces à souder afin de faire progresser le bain de fusion à vitesse régulière.