Garde-corps : la protection en hauteur

hauteur garde-corpsGarde-corps, rambarde ou balustrade… tous désignent une barrière de protection conçue pour éviter que les personnes fréquentant une habitation, un bâtiment ou tout autre lieu public ne tombent accidentellement dans le vide.

La sécurité d’abord

Le garde-corps est un ouvrage placé sur le pourtour d’un palier, d’un balcon, d’une toiture-terrasse, d’une mezzanine ou sur les côtés d’un escalier dont la fonction principale est d’assurer la sécurité des usagers d’un bâtiment ou d’un lieu public. Sa structure varie selon le type de construction, mais tous les modèles doivent répondent à deux impératifs fonctionnels : qu’ils soient difficiles à escalader et qu’ils ne permettent pas aux enfants de se glisser entre leurs composants. Dès lors que le risque de chute est présent (une pente de plus de 45° ou un vide de plus d’un mètre), il convient de faire installer une balustrade ou un garde-corps pour la sécurité de tous.

L’esthétique en plus

garde-corps verre CourbeBien plus qu’un simple ouvrage de protection, le garde-corps revêt aussi une importance esthétique en ce sens où il contribue à mettre en valeur une maison ou une construction. D’ailleurs, les rambardes se déclinent en plusieurs en plusieurs variantes et sont proposées en différents modèles et coloris pouvant satisfaire tous les goûts.

D’une manière générale, l’on peut distinguer 5 types de garde-corps :

  • Garde-corps de palier pour une mezzanine ou un balcon ;

  • Garde-corps rampant suivant la volée d’escaliers ;

  • Balustrade pour sécuriser une toiture-terrasse notamment lors de travaux de rénovation ou d’entretien ;

  • Garde-corps rabattable ;

  • Garde-corps métallique provisoire de chantier qui comme son nom l’indique est utilisé essentiellement dans le secteur du bâtiment.

Les normes en matière de garde-corps

garde-corps verre en CourbeL’installation de rambardes ou de garde-corps répond à des normes strictes en termes de sécurité. Ainsi, la norme NF P 01-012 préconise la mise en place d’un obstacle de faible hauteur jardinière, muret…) pour une hauteur de chute inférieure à 1 mètre. Depuis 2010, la résistance à la pression s’ajoute aux autres critères d’installation d’un garde-corps. Pour un bâtiment privé, l’ouvrage doit pouvoir supporter une pression de 60 N/m (newton par mètre). Dans un lieu public, le garde-corps doit avoir une résistance à la pression de 100 N/m.

Afin d’assurer la conformité de votre garde-fou aux normes en vigueur, vous pouvez demander à votre installateur un PV d’essai.  Pour compléter les informations de cet article, vous pourrez lire également le guide garde-corps