Les normes à respecter pour un garde-corps

Le garde-corps a comme principal objectif la garantie de la sécurité. A cet effet, plusieurs normes régissent la mise en œuvre des mains courantes, des balustrades et des gardes-corps. Dans votre maison, et sans conteste, il faut avoir une idée sur les directives urbaines dans ce domaine. Pour vous simplifier les textes de loi concernant cette normalisation, InoxDesign spécialiste du sur-mesure des garde-corps en France, vous explique en des termes simples l’essentiel à savoir pour garantir la sécurité de votre famille. 

En générale, la plupart des garde-corps mis sur le marché ont une largeur qui ne dépasse pas les 20 cm. Pour ces derniers, la NF P01 012 stipule que la hauteur minimale d’une rambarde d’escalier doit être supérieure à 90 cm et un mètre pour les garde-corps de palier. Il faut savoir que plus la largeur d’un garde-corps augmente, la hauteur de ce dernier diminue : si par exemple, la largeur est supérieur à 60cm, une hauteur de 70 cm suffira. Ceci étant dit, suivant le type du garde-corps, d’autres règles entrent en vigueur. 

Normalisation des garde-corps avec des barreaux verticaux ou horizontaux

Un garde-corps à barreaudage vertical doit respecter :

  • 11 cm maximum entre chaque barreau
  • 90 cm de hauteur entre les deux lisses au maximum
  • 11 cm entre au maximum le bas du garde-corps et l’appui sur lequel il sera fixé

Un garde-corps à lisses horizontales doit suivre les mêmes règles que celui à barreaudage verticale avec en plus :

  • 5 cm minimum pour les vides horizontaux, cela éviterait l’effet échelle
  • Les barreaux au-delà des 45 cm doivent être espacés de 18 cm au maximum 

Normalisation de la pression pour un garde-corps

Concernant la pression que peut supporter un garde-corps, la loi de 2010 stipule que 60 N/ml sont suffisants dans les espaces privés, par contre pour les ERP (établissement recevant du public) il est nécessaire que le garde-corps supporte une pression de 100 N/ml. 

Normalisation des zones de stationnement normale et précaire

La zone de stationnement normale (ZSN) se définit comme étant une superficie horizontale et accessible, permettant d’y mettre les pieds en total équilibre. Elle doit se situer à moins de 45 cm au-dessus du niveau de circulation. La ZSP pour zone de stationnement précaire, permet uniquement de prendre appui uniquement. Elle doit être située verticalement à moins de 45 cm du niveau de circulation et horizontalement à moins de 60 cm du nu intérieur du garde-corps.