Garde-corps et balustrades : les normes à respecter

Les constructions en hauteur, telles que les balcons, les terrasses, les fenêtres, les mezzanines et les escaliers doivent être équipées de garde-corps et de balustrades pour éviter les chutes accidentelles. Néanmoins, pour que ces barrières remplissent pleinement leurs missions, plusieurs normes sont à respecter. Focus ! 

Les normes de sécurité pour les plateformes en hauteur

Dès lors qu’une plateforme en hauteur est distante de 50 cm du sol, l’installation d’un garde-corps est requise pour la sécuriser. Dans cette optique, certaines réglementations sont à prendre en compte pour que la plateforme soit efficacement protégée contre les accidents. À titre d’exemple, un garde-corps haut de 50 cm ne doit pas dépasser les 80 cm d’épaisseur, tandis qu’un garde-corps de 20 cm de haut devra être épais d’au moins 1 mètre. Dans le cas d’un garde-corps d’escalier, la rambarde doit faire entre 80 et 100 cm de hauteur, pour que la prise en main soit aisée et pour que les sinistres soient minimisés. 

Un garde-corps doit également être en mesure de supporter une pression de 60 N/ml dans un environnement privé (habitation par exemple), contre 100 N/ml dans un lieu public de type ERP ( établisement recevant du Public ). De telles précautions permettent de garantir la solidité de ses fixations.

Enfin, principal soutien du garde-corps, le profil doit pouvoir supporter les forces de tension et les chocs qui tendront à le plier. Cette résistance du profil doit être de 0.6 kN au moins pour une utilisation privée, contre 1 kN minimum pour les ERP les plus fréquentés. N’hésitez donc pas à vous renseigner sur la valeur de la résistance du profil de votre garde-corps à votre fabricant.

exemple de garde corps inox aux normes

Une hauteur réglementée pour éviter les basculements accidentels

Le garde-corps choisi doit être assez haut pour rendre impossible toute tentative d’escalade. De fait lorsque la hauteur de chute est inférieure à 1 mètre, la norme NFP 01-012 n’a pas droit de cité puisque la pose d’un garde-corps n’est pas requise, cela, aussi bien pour les maisons et immeubles d’habitation que pour les bureaux et lieux publics. Vous pouvez toutefois vous protéger en aménageant un obstacle physique sur les parties jugées dangereuses (un patio par exemple). 

Dans le cas d’un étage avec escalier, la hauteur de la rambarde doit faire entre 80 cm et 1mètres pour faciliter la prise en main et minimiser les chutes. Ce n’est pas tout, car aucun remplissage n’est recommandé en dessous de 45 cl de hauteur. Néanmoins, pensez à des barreaudages horizontaux sur toute la hauteur, avec des lisses espacées de 18 cm (contre 15.4 pour les câbles). Pour ce qui est du barreaudage vertical, chaque barre doit se trouver à 11 cm l’une de l’autre maximum, et la distance entre le dernier remplissage et le nez de marche doit être inférieure ou égale à 5 cm.

Pour ce qui est des fenêtres, les normes sont claires : une protection est nécessaire lorsque la hauteur de chute se trouve à plus d’un mètre et en dessous d’un mètre du sol de l’intérieur. Le garde-corps doit alors faire 1 mètre, en plus du soubassement plein de 45 cm

Pour finir, pour les ERP, le garde-corps doit être haut de 1 min 10 s au moins (contre 1 m pour les habitations privées) à partir de la dalle jusqu’au sommet de la main-courante.

Les exigences liées au barreaudage

Vous avez fait le choix d’un garde-corps à barreaux ? Sachez que l’écart entre ceux-ci est fortement réglementé pour éviter qu’un enfant n’y passe la tête. Pour le garde-corps à barreaudage vertical par exemple, la distance entre chaque barreau doit faire moins de 11 cm, tout comme la distance entre le sol et la lisse basse. Pour ce qui est du garde-corps à barreaudage horizontal, chaque barreau doit être espacé de 5 cm maximum, et le premier doit se trouver à 11 cm du sol d’appui. Ce n’est pas tout, car le garde-corps doit aussi être rempli sur 45 cm, et les lisses équidistantes de 18 cm au maximum contre 14.5 cm pour les câbles, pour déjouer toute tentative d’escalade. 

Sachez par ailleurs que le remplissage de la rambarde peut-être facultatif, lorsque la hauteur de chute ne fait pas 1mètre ou lorsque la pente n’excède pas les 45°. Une main-courante sur poteaux ou un garde-corps à 5 câbles inox suffiront alors largement. A contrario, dès lors que la hauteur du garde-corps est supérieure ou égale à 1 mètre, ou lorsque la pente derrière le garde-corps est supérieure ou égale à 45°, la réglementation dite balustrade (cf NFP 01-012) joue. Il faudrait alors sécuriser la zone avec des matières solides comme le verre feuilleté, la tôle perforée ou le verre tube rond ou carré par exemple.

Des garde-corps qui tiennent compte de leurs lieux d’implantation

Des normes de sécurité spécifique sont à considérer selon que vous installiez votre garde-corps sur une propriété privée ou dans les bâtiments à forte affluence. Ainsi, comme le rappelle les normes NF P01-012 et NF P01-013si le garde-corps est destiné à sécuriser les ERP, la résistance à l’effort doit être de 100 daN, afin de retenir la personne qui manque de tomber tout en stabilisant la structure. Ce n’est pas tout, car les stades et les salles de concert étant grandement confrontés à des risques de chute, la résistance à l’effort des garde-corps qui y seront installés devra atteindre les 172 daN. Dans les habitations privées en revanche, la résistance à l’effort doit être de 60 daN.

Les normes spécifiques aux garde-corps en verre 

Les garde-corps en verre ont votre faveur ? Privilégiez le verre feuilleté 4/4/2 pour les panneaux de moins de 0,90m2 entre deux balustres. L’intérêt de cette matière réside dans le fait qu’il ne s’éparpille pas, même en cas de brisure. Dans le même ordre d’idées, si votre panneau ne dépasse pas les 0.90 m2,sachez que l’épaisseur minimum requise est de 8.76 mm contre 10.76 mm pour une surface inférieure à 1.10 m2. Au-delà de 1.1. m2 des règles de calcul spécifiques s’appliquent.

Le saviez-vous ? En cas d’accident, le maître d’ouvrage ou l’entreprise chargée des travaux verra sa responsabilité engagée pour manquements aux normes de sécurité. Vous avez installé vous-même votre garde-fou ? Vous pourrez être tenu responsable, notamment si un accident venait à survenir.

Sur ce même thème, cet article sur comment bien poser un garde-corps selon les normes en vigueur peut vous intéresser